Le séjour ambulatoire

C’est un type d’hospitalisation spécifique que l’on peut proposer pour des interventions à risques modérés. Dans notre pratique il s’agit de la chirurgie de la coiffe des rotateurs, du poignet, du canal carpien, de la cheville et de l’avant pied et les arthroscopies du genou pour lésions méniscales.

Ces hospitalisations ont lieu sous certaines conditions établis par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Vous entrez 2 heures avant l'intervention, A JEUN, selon les consignes données par l'anésthésiste lors de sa consultation.

Deux douches corps entier et cheveux devront être réalisées à votre domicile la veille au soir à base de Bétadine® ou d’Hibiscrub® (en cas d’allergie à l’Iode) et avant votre départ pour la clinique. Ceci est conforme aux principes de diminution du risque infectieux émis par le Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN).

Vous devez vous présenter à l’accueil de la clinique au rez-de-chaussée muni de votre carte vitale, votre attestation de mutuelle, une pièce d’identité.

L’hôtesse vous indiquera votre chambre, une infirmière et une aide soignante vous aideront à vous préparer pour le bloc opératoire.

Vous êtes conduit par un brancardier au bloc opératoire en chemise de bloc, en ayant quitté tous types de bijoux, prothèses dentaires ou auditives, lunettes.

Vous êtes accueilli par notre équipe d’infirmières et votre anesthésiste qui sont rejoints par votre chirurgien. Lui seul avec qui vous avez passé un véritable contrat moral pratiquera votre opération. L’ensemble de ces acteurs vous préparera et vous installera pour l’intervention, une fois entré en salle d’opération. Il s’agit d’un travail d’équipe effectué par des professionnels diplômés à tous les niveaux, ils sauront prendre en compte votre stress et rechercherons les solutions appropriées à votre anxiété souvent présente et bien légitime.

Après l’intervention

Au bloc opératoire, une fois l’opération terminée, vous êtes admis en salle de réveil. Vous êtes toujours dans l’enceinte protégée du bloc opératoire. Vous êtes placé en observation pendant une à deux heures sous la responsabilité d’un médecin anesthésiste et d’une infirmière entouré d’appareils qui surveille votre cœur, votre respiration, votre tension artérielle. Rien n’est laissé au hasard. Après accord du médecin anesthésiste, un brancardier vous reconduit dans votre chambre.

Dans le service, les infirmières et aides soignantes prennent le relais et veillent à votre confort. Elles suivent les prescriptions médicales qui concernent à la fois la prise en charge de la douleur, votre traitement médical habituel, la surveillance de la zone opérée. Il est parfois nécessaire d’avoir recours à une transfusion sanguine.

Après l'intervention et si toutes les conditions sont requises, le chirurgien et l'équipe infirmière valideront votre sortie.

L’infirmière vous remettra le complément d'ordonnances nécessaires dans les suites de votre hospitalisation.

Une date de consultation post opératoire vous est également donnée avec votre chirurgien.

Malgré tout, si vous constatez la moindre anomalie par rapport aux explications reçues ne prenez pas d’automédication. Dans le doute, vous devez nous informer au plus vite afin de prendre rapidement toutes les mesures qui seraient nécessaires, en téléphonant au secrétariat, au Cabinet Médical de la Clinique ou aux urgences de l’hôpital de Cavaillon. Il y a toujours un chirurgien de garde prêt à répondre et à agir devant une éventuelle complication.