Les prothèses d'épaule à Carpentras et Cavaillon (Vaucluse)

Les chirurgiens orthopédistes du centre Alpilles Luberon Orthopédie à Carpentras et Cavaillon (Vaucluse) vous informent sur les prothèses d'épaule.

Qu’est-ce que c’est ?

L’usure du cartilage entre la tête de l’humérus et la glène de l’omoplate peut apparaitre avec l’âge, après une fracture ou plus rarement dans le cadre d’une maladie inflammatoire rhumatismale ou d’une ostéonécrose avasculaire de la tête humérale. Ainsi, les mouvements de l’épaule se font os contre os entrainant douleurs, raideur et/ou craquements.
Le bilan paraclinique (radiographie et arthroscanner) permet de distinguer 2 types d’arthrose de l’épaule (omarthrose) :

  • Omarthrose centrée : usure du cartilage sans lésion de la coiffe des rotateurs. Leur rôle de stabilisateur de la tête humérale est donc toujours assuré.
  • Omarthrose excentrée : usure du cartilage après ascension de la tête de l’humérus dans le cadre d’une rupture de la coiffe des rotateurs.

En quoi consiste l’intervention ?

Lorsque le patient est gêné dans la vie quotidienne et que le traitement médical n’est plus efficace (repos, rééducation et infiltrations), il est proposé un traitement chirurgical adapté à chaque pathologie :

  • Une prothèse totale anatomique pour une omarthrose centrée. Elle reproduit l’anatomie de l’épaule car la coiffe des rotateurs est intacte. La sphère est sur l’humérus tandis que l’omoplate est concave.
  • Une prothèse totale inversée pour une omarthrose excentrée. L’anatomie est inversée, c’est-à-dire que la sphère est sur l’omoplate et l’humérus est concave.
  • Une hémiarthroplastie pour une omarthrose centrée débutante épargnant la glène de l’omoplate ou une ostéonécrose avasculaire de la tête humérale. Il s’agit d’une prothèse de la tête humérale avec respect de la glène de l’omoplate s’adressant à des patients jeunes.

Ce geste est réalisé sous anesthésie générale et consiste à supprimer le cartilage restant et d’implanter une prothèse sur l’humérus et l’omoplate afin de soulager le patient de ses douleurs et de lui redonner une fonction suffisante avec de meilleures amplitudes articulaires. Le plus souvent l’incision est sur l’avant de l’épaule (en delto-pectoral).

Quelles sont les suites chirurgicales ?

Après une hospitalisation de 2 à 3 jours, le patient est immobilisé coude au corps pendant 1 mois. La rééducation est immédiate afin d’assouplir l’épaule et s’intensifie progressivement afin de reprendre les activités de la vie quotidienne (s’habiller, se laver, etc…) à 2 mois environ. Les activités telle que le bricolage ou le jardinage seront autorisées vers le 3e mois.

Quels sont les risques ?

  • Lié à l’anesthésie comme pour toute chirurgie
  • La luxation de la prothèse peut conduire à une reprise chirurgicale voire à un changement de la prothèse
  • L’hématome est rare mais peut conduire à une évacuation chirurgicale
  • L’infection est rare mais peut conduire à un lavage chirurgical avec une antibiothérapie au long cours voire un changement de la prothèse
  • Un syndrome douloureux régional complexe de type 1 (capsulite rétractile ou algodystrophie) peut apparaitre quelques mois après. Il s’agit de douleurs et d’enraidissement important dont les causes sont mal connues. Son traitement est long et repose sur la rééducation avec prise en charge de la douleur dans un centre spécialisé.
  • Le descellement de la prothèse peut apparaître sur les radiographies après une dizaine d’année. Il peut conduire à un changement de la prothèse s’il est douloureux.